Aller au contenu

Ça rigole au canal

Partagez, diffusez, relayez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
La Rigole de Boulet a été créée à l’époque Napoléonienne pour alimenter en eau le canal d’Ille-et-Rance en son bief le plus haut de partage des eaux, depuis l’étang de Boulet en Feins jusqu’à l’écluse de Villemorin en Guipel. Entièrement creusée de main d’homme de 1804 à 1832, elle serpente à travers la campagne de Dingé sur 14 de ses 17 kilomètres.
    Cette longue saignée a traversé le bocage et les zones humides, souvent en les fragmentant, et contraint le réseau des eaux naturelles à passer au-dessous, d’où les petits ouvrages d’art que sont les siphons, déversoirs et aqueducs, ainsi que les ponts et passerelles qui rétablissaient les circulations de surface. Les remblais et déblais nécessaires pour constituer les rives et les plantations successives d’alignements d’arbres en limite des berges, ont transformé cette longue coulée en un paysage particulier, intimiste, ombragé, qui est parvenu jusqu’à nous.
Dingé - Rigole de boulet.A.Bourriaud
      Ce patrimoine construit, n’en est pas moins chargé d’une histoire multiforme : technique et hydrographique, liée au canal et au développement du 19ème siècle, témoignant ainsi de l’ingéniosité des systèmes d’entretien, histoire humaine et écologique, histoire des gens qui l’ont construit et de ceux qui l’ont pratiqué, mémoire encore présente du rapport à l’eau dans ses multiples usages : adduction, drainage, lavoir, pêche et jeux, végétation abondante, faune et flore diversifiées.
 Coup de coeur : le sentier de découverte de la Rigole de Boulet

Laissez un commentaire