Aller au contenu

Promenons-nous aux Iffs

Partagez, diffusez, relayez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Iffs doit son nom aux arbres centenaires situés dans l’enclos paroissial de l’église Saint-Ouen. C’est l’endroit idéal pour débuter votre découverte de la commune.

L’église Saint-Ouen

Joyau de l’architecture des XVe et XVIe siècles, elle offre un exemple de la richesse du gothique breton. Arthur Regnault, architecte prolifique en Ille-et-Vilaine, remplacera en 1867 l’ancien clocher de charpente par un clocher en pierre de style cornouaillais.

Sculpture. Eglise Saint-Ouen .GT

Ce qui fait la beauté et l’intérêt de l’église, ce n’est pas seulement la belle ordonnance architecturale de l’édifice, les détails de sculpture qui couvrent ses murs, l’élégance de ses fenêtres flamboyantes et de ses frontons couronnés de fleurs,  c’est aussi la qualité de ses vitraux du XVIe siècle. La Passion, l’Annonciation et l’Adoration des mages, mais aussi les scènes de la vie de la Vierge se dévoilent dans toute la magie des couleurs.

Une terre de légendes

Le bourg a gardé de son riche passé des maison de granit du XVIIe siècle. Quittez-le pour vous pencher sur la fontaine Saint-Fiacre. Dès le XIIe siècle, l’eau de cette source alimentait les douves et la fontaine du château. La légende raconte que c’est à cet endroit que Saint-Fiacre, le patron des jardiniers, a frappé le sol de son bâton et fait jaillir une source pour épancher sa soif.

Fontaine Les Iffs. GT

Les seigneurs du château de Montmuran

Les Iffs Vue sur le Chateau de Montmuran.

Ne quittez pas Les Iffs sans visiter le bel exemple d’architecture militaire médiévale. Fondé au XIIe siècle pour remplacer le château de Tinténiac, rasé par Henri II d’Angleterre, il est lié à l’histoire de Bertrand du Guesclin, qui y a été fait chevalier en 1354.

Coup de coeur : il existe un circuit de randonnée de 6.8km, qui vous permet de ne rien rater du patrimoine architectural et naturel des Iffs.  Le Circuit de Montmuran est disponible à l’Office de tourisme Bretagne romantique.

 

 

Laissez un commentaire